La beauté, ce terme si complexe.

La beauté est un concept bien particulier, le dictionnaire Larousse le définit ainsi : « qualité de ce qui est beau, conforme à un idéal esthétique ». Aujourd’hui, nous savons que la beauté est très subjective. Bien qu’il existe des concours de beauté, des critères qui perdurent, la beauté change selon les époques et selon les cultures.

Historiquement, ce qu’on appréciait à la Renaissance ne ressemble plus aux standards de beauté du XXIe siècle.

De même ce qu'on apprécie en Occident ne ressemble pas à ce qu'on trouve sublime en Afrique, ou en Asie...

Beauté à la renaissance

La définition du dictionnaire relève néanmoins un point important, la beauté, définie par bien des critères, reste un concept qui nous remplit d’admiration et d’émotions.

Finalement, ce qui a est de plus important et d'unique pour chacun.e de nous. Et ce sont les critères, évoqués par le Larousse, qui évoluent et qui diffèrent selon les époques et les cultures. Notre vision personnelle de ce qui est beau, elle, reste inchangée. Ceci est valable dans l’art, l’architecture, la mode ou tout autre domaine qui nous procure des émotions.

Dans cet article, nous pourrions revoir et revisiter ensemble l’histoire de la beauté. Nous pourrions refaire un point sur les critères de l’époque et ceux de différentes cultures. Mais, ce qui importe aujourd’hui, ce n’est pas de retracer l’histoire, mais d'écrire le futur. 

La beauté en 2021, qu’est-ce que c’est ?

beauté universelle 3 femmes africaines- article maison Mixmelô

 

La beauté en 2021, c’est avant tout un besoin d’être plus inclusif. Rejetons des critères de beauté précis et ouvrons grand les bras à l’acceptation de soi, aux corps différents et uniques. Oui à la nouvelle beauté, à ces détails singuliers qui nous composent : la taille de notre nez, la forme de nos yeux, la forme de nos seins, de nos corps etc...

 

beauté universelle le corps féminin- article maison Mixmelô

 

Finalement, la vraie beauté, c’est ce petit rien qui nous rend unique. C’est ce petit rien, que nous détestons aimer ou que aimons détester. Ce petit rien, il faut apprendre à le mettre en valeur, le tourner à notre avantage pour que notre beauté rayonne d'elle-même à nos yeux comme aux yeux des autres.

En somme, la beauté est partout, tout le temps, en chacun de nous, et ce, depuis toujours.

 

Bodypositive : ce nouveau mot du XXIe siècle

beauté universelle femme blanche avec des tatouages- article maison Mixmelô

 

Nous pouvons croire que ce terme a été inventé grâce aux réseaux sociaux. Cependant, quand nous nous penchons sur l’historique du terme, il s’avère qu’il a vu le jour en 1996 grâce à deux Américaines du nom de Connie Sobczak et Elizabeth Scott. Témoins de troubles du comportement alimentaire dont les adolescents et surtout les jeunes femmes sont victimes, elles décident de créer l’organisation The Body Positive. Les valeurs qu’elles souhaitaient transmettre sont les mêmes qu’aujourd’hui : avoir une meilleure image de soi, se réconcilier avec son corps, ne pas se fier aux normes de beauté et s’accepter.

 

Le terme date donc des années 2000, mais pourquoi est-il au cœur de l’actualité seulement maintenant ?

Comme beaucoup de mouvements tel que #Metoo par exemple, le body positive s’est vu renaître, ou du moins a connu plus d’ampleur, grâce aux réseaux sociaux. Bien entendu depuis 1996, date de sa création, il ne s’est jamais éteint. Des blogs et des sites, traitant de la question, ont vu le jour, mais n’étaient pas connus du grand public. Maintenant, presque tout le monde connaît le mouvement.

Au début, il était majoritairement lié aux personnes en “surpoids” qui étaient mal acceptées dans la société et se sentaient sous représentées dans l’univers de la mode. Il s’est ensuite étendu à tous les types de corps qui ne rentraient pas dans les « canons de beauté » et qui subissaient donc des discriminations.

beauté universelle femme black grosse - article maison Mixmelô

 

Ce mouvement est une bonne chose, car il a su ébranler l’univers esthétique qui existait jusque-là devenant la source d’un véritable renouveau. Il a su nous éduquer et mettre en lumière des problèmes plus vastes que ceux liés au domaine de la beauté, comme la discrimination à l’embauche, la maltraitance médicale, la grossophobie ou encore la notion de beauty priviledge*.

 

Chez Maison Mixmélô, notre priorité est de célébrer tous les corps et toutes les morphologies. Nous faisons, du vêtement, un outil d’empowerment pour toutes les femmes. Pour que toutes se sentent bien et en harmonie avec leurs corps.

 

 

Article écrit par Léa Charles

 

*« Le privilège de la beauté est un concept qui définit le fait que l'on attribue plus de qualités sociales ou intellectuelles, d’opportunités, d'indulgence et d'affection à des personnes considérées comme attirantes plutôt qu'à celle qui ne le sont pas». Source : Wikipédia 

03 juillet, 2021