On porte en moyenne une taille 42 en France

Pourquoi les rondeurs féminines ne trouveraient-elles pas leur place dans le monde de la mode et de la mode éthique avec des vêtements adaptés aux grandes tailles ?

Voilà une question qui peut sembler pertinente au vu de la difficulté à trouver des vêtements au-delà de la taille 42 sur le marché du prêt-à-porter féminin en général. 

Ce n'est plus une question chez nos voisins européens depuis plusieurs années.

Encore très peu exploité aujourd’hui, le marché de la mode grande taille en France représente pourtant un réel Eldorado pour les marques de prêt-à-porter féminin.

Selon une étude de ClicknDress parue en 2016, il semblerait que 60% des françaises portent une taille 42 et plus, soit plus de la moitié de la population féminine française.

Ce marché à fort potentiel de croissance est bien loin de manquer de clientes cibles, en quête continuelle de vêtements bien taillés, de qualité et à leurs goûts. Des clientes qui ne trouvent pas leur bonheur en magasin où la taille classique s’arrête généralement au 40/42.

On s’aperçoit que la plupart des femmes ne se retrouvent pas dans les standards proposés dans le milieu de la mode où les mannequins mesurent 1m80 m et portent du 34-36.

Sondage_click n_dress_3 - mode_grande_taille_size_plus

La mode éthique grande taille, une denrée rare.

Comment expliquer le fait qu’il existe une offre trois fois plus large pour les tailles 36 que pour les plus grandes tailles, sachant pertinemment que les plus demandées sont les tailles 40-42 et plus ? 

A quoi bon s’efforcer de produire des vêtements qui ne correspondent pas aux réels besoins et attentes du marché de l’habillement ?

Difficile de trouver des vêtements élégants qui puissent mettre en valeur les rondeurs féminines dans des tons joyeux et colorés. De nos jours, bien qu’il puisse sembler plutôt facile de trouver des pièces disponibles en grandes tailles sur des sites américains, chez nos voisins européens, ou sur des plateformes multimarques, la qualité, l’esthétique ou encore l’attribut éco-responsable demeurent des qualités plus rares à identifier sur le marché de la mode.

Les vêtements proposés ne sont pas toujours adaptés aux grandes tailles et sont fabriqués sur la même base que les plus petits modèles, ne prenant donc pas en compte le volume nécessaire pour des formes plus généreuses. Ou sont souvent proposés avec des coupes sans formes !

Certains sites plus spécialisés proposent de la mode grande taille et des produits plus adaptés aux rondeurs, mais qu’en est-il du côté esthétique et élégant ? 

Mode grande taille size plus

 

L’effet “Wawou” recherché par les femmes à la quête de vêtements dans lesquels elles puissent se sentir belles et en confiance reste rare. 

Trouver des vêtements grandes tailles lorsque l’on est une femme à la recherche de pièces originales et avec du style peut se transformer en véritable calvaire ! On se retrouve bien souvent découragé face à des marques très chères ou proposant des produits mal taillés ou au style vieillot et peu attrayant. 

Encore considérés comme peu accessibles, les vêtements éco-responsables et éthiques sont d’autant plus difficile d’accès sur le marché des grandes tailles. 

Difficile de faire le choix de s’habiller avec des vêtements issus de la mode durable lorsque l’on dépasse les standards proposés par les marques établies sur ce marché de niche.  

Toute la chaine de production à revoir

De manière générale, la mode n'a pas l'habitude de travailler avec des corps dit "size plus". Par exemple, la grille des tailles n'a pas été revue en France depuis les années 70. Or les corps ont évolué depuis, vous vous doutez bien.

Nous avons dû travailler avec notre styliste sur nos propres grilles de tailles, après plusieurs essayages de prototypes, et après avoir pris plusieurs mensurations de femmes de différentes morphologies.

Les écoles de mode ne proposent pas de formations spécifiques "grande taille". Les étudiants ne travaillent que sur des silhouettes fines. On évoque rarement des corps n'étant pas dans "les standards" de mode. D'ailleurs on le remarque dans les défilés de mode de grands créateurs et marques de luxe. Les femmes rondes se font rares.

Il y a 10 ans, Karl Lagerfeld avait affirmé que dans la mode "personne ne veut y voir des femmes grosses". Impossible, vous direz. Sauf qu'à l'époque, personne ne s'est insurgée contre ses propos.

Beaucoup de modélistes et stylistes ne sont pas encore à l'aise avec ce segment de clients;  elles ont moins l'habitude de travailler avec des marques grandes tailles. 

Dans les ateliers de confection, c'est le même cas. Les prototypes sont produits dans du 36 voire du 34. Il devient donc difficile de juger correctement les proportions sur une plus grande silhouette.

maillot de bain grande taille size plus

Nous avons dû travailler chaque modèle avec notre atelier partenaire qui s'arrête généralement au 46. On lui a demandé des efforts pour produire des échantillons dans 3 tailles différentes afin d'ajuster les tailles (faites le calcul, ça revient plus cher !).

Car fabriquer une pièce grande taille demande une certaine technicité. Il ne suffit pas d'augmenter quelques centimètres de plus les patrons. Les pièces doivent être travaillées pour plus de confort et une meilleur coupe en prenant en compte les proportions des silhouettes.

Le choix des matières est important également. Par exemple, le polyester n'est pas conseillé car la matière absorbe moins la sudation.

Produire pour de la grande taille demande de prendre son temps, plus de temps que celle employée pour les silhouettes considérées "standard". Difficile donc de consacrer ce temps, lorsqu'on produit plus de 8 collections par an dans une industrie où tout doit aller vite !

Cela a également un coût plus élevé : plus de travail dans le développement des modèles, plus modifications de patrons, de prototypes, plus de tissus. Or on sait que les matières dites "éthiques" coûtent 2 à 3 fois plus chères qu'une étoffe classique en polyester. Donc un coût sortie d'atelier plus élevé avec une conséquence sur le prix de vente public qui sera forcément plus élevé.

La manque de ventes

En faisant nos recherches, certains acteurs, des boutiques notamment, par peur de ne pas écouler leurs stocks, préfèrent proposer des vêtements de "petites tailles". Elles s'assurent un meilleur écoulement de leur stock. C'est ce qui correspond à la clientèle qui ose pousser leurs portes.

Certaines boutiques et marques ayant essayé de proposer des pièces grandes tailles, se disent déçues car les ventes sont moins fréquentes que les petites tailles. 

Cam & Line indiquait sur Instagram, n'avoir vendu aucune robe au dessus du 44 en précommande, alors qu'elle proposait des tailles jusqu'au 54.

 

Comment l'expliquer ? Prix élevé ? Peur d'un manque de considération de la part des vendeur.ses ? Besoin d'essayer ? Corps évoluant ?

Ethic2hand a essayé de répondre en partie grâce aux retours des marques et des consommatrices sous ce post.

Si vous êtes dans le cas, dites-nous les problématiques que vous rencontrez dans vos recherches de vêtements. Nous sommes curieuses de savoir. Racontez-nous!

Des progrès néanmoins

On peut saluer quelques progrès depuis quelques années. Certaines marques n'ont pas attendu pour s'attaquer au problème.

Quelques marques se sont mises au défi de répondre à ces attentes du marché et offrent de nouvelles perspectives positives et innovantes aux clients. Bien que ces démarches durables soient encore difficiles à entreprendre et coûteuses pour les jeunes marques, des entrepreneurs comme Make My Lemonade se lancent dans l’aventure de la mode éthique et grande taille : en produisant en Europe des vêtements éco-responsables allant jusqu’au 48. 

Almé Paris fait aussi partie des marques ayant cassé les diktats de la mode en créant des collections glamour allant jusqu'à la taille 54. La marque commence également à orienter son business model vers une fabrication française et respectueuse de l'environnement en utilisant des matières durables. 

La marketplace Bold Shapes se développe à son tour et propose à ses clientes un vestiaire haut de gamme de vêtements éthiques et adaptés aux grandes tailles. Maeva Foret, la fondatrice, sélectionne avec soin les produits et les marques référencées sur son site pour offrir un service de confiance et de qualité. Il s’agit de la première marketplace à proposer ce type de produits issus de fabrication européenne, une grande avancée dans le secteur.  

Pour les amatrices de wax, il y a la marque Ibiloba créée par Gaelle Prudencio, blogueuse et pionnière en France du body positivisme. 

mode plus size grande taille en wax

Chez Maison Mixmélô, première marque française de mode éthique qui habille petites et grandes tailles, tout est mis en place pour évoluer dans la démarche la plus transparente qui soit vis-à-vis des clients. Nous nous donnons pour mission de satisfaire au maximum les besoins existants en proposant des modèles pour toutes les femmes quelque soit leur morphologie, leur silhouette ou leur taille.Mode grandes tailles plus size

La mode éthique accessible pour toutes, c’est le challenge que s’est lancé Fatimata, la fondatrice, bien décidée à contribuer à ce profond changement de mode de consommation. Au-delà de proposer des vêtements, Maison Mixmélô s’engage avant tout à accompagner les femmes dans leur chemin vers l’acceptation de soi à travers une mode dans laquelle on se sent bien. 

Article rédigé par Clarisse Kerdraon et Fatimata.

Crédits photos : Bold Shapes, Coco Frio Paris, Cam & Line, Ibiloba, Make My Lemonade

27 juillet, 2021